Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Les effets redistributifs de la fiscalité carbone en France

Résumé : Bien que plébiscitée par les économistes, la taxe carbone peine à se faire une place dans l’agenda des décideurs publics. Une des raisons de son lent développement est la crainte qu’elle puisse générer d’importants effets redistributifs, et en particulier pénaliser les ménages les plus modestes. Cette note présente les résultats d’une évaluation ex ante des effets redistributifs sur les ménages des réformes de la fiscalité environnementale en France en 2018. La taxe carbone est en elle-même régressive, mais génère des recettes supplémentaires. En transférant de manière neutre ce revenu à tous les ménages, on obtiendrait une réforme progressive. Toutefois, même dans cette situation la réforme génèrerait d’importants effets redistributifs au sein des groupes de revenu. Ces transferts horizontaux, plus difficiles à corriger, suggèrent que d’autres outils sont nécessaires pour réduire l’impact de la réforme sur les plus vulnérables. Dans une perspective de long terme, il apparaît comme essentiel d’investir dans l’amélioration des performances énergétiques des logements et des transports. Ces politiques répondent non seulement à des exigences environnementales, mais aussi au besoin de réduire la vulnérabilité des ménages les plus modestes à l’augmentation future des prix de l’énergie.
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02520805
Contributor : Caroline Bauer <>
Submitted on : Thursday, March 26, 2020 - 10:00:13 PM
Last modification on : Tuesday, April 28, 2020 - 10:42:30 AM

File

n34-notesIPP-Juillet2018.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : halshs-02520805, version 1

Citation

Thomas Douenne. Les effets redistributifs de la fiscalité carbone en France. Notes IPP, Institut des politiques publiques, 2018. ⟨halshs-02520805⟩

Share

Metrics

Record views

44

Files downloads

42