Organization in response to massive afflux of war victims in civilian practice – experimental feedback from the November 2015 Paris terrorist attacks

Résumé : Faire face à l’afflux d’un grand nombre de victimes d’arme de guerre dans un centre de traumatologie civil doit s’anticiper. Un plan définissant les principes de la prise en charge, les acteurs de celle-ci et leurs relations, est essentiel. Un flux unidirectionnel de patients associé à la disponibilité d’un nombre de soignants suffisant sous la direction d’un directeur médical unique sont des mesures nécessaires mais non suffisantes pour éviter la saturation du dispositif hospitalier. Une concertation régulière entre le directeur médical, les acteurs du préhospitalier et les équipes chirurgicales doit permettre, si nécessaire, d’envisager des techniques chirurgicales de « damage control ». À travers le retour d’expérience d’un centre de traumatologie de référence, ayant accueilli 53 victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, nous présentons les facteurs de réussite, les points de difficultés ainsi que ceux qui auraient pu poser problème.
Type de document :
Article dans une revue
Journal de Chirurgie Viscérale, 2017, 〈10.1016/j.jchirv.2017.07.007〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [5 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.sorbonne-universite.fr/hal-01628491
Contributeur : Gestionnaire Hal-Upmc <>
Soumis le : mardi 5 décembre 2017 - 13:12:15
Dernière modification le : vendredi 31 août 2018 - 09:11:36

Fichier

Borel_Organization_in.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

M. Borel, R. Rousseau, F. Le Saché, D. Pariente, S. Castro, et al.. Organization in response to massive afflux of war victims in civilian practice – experimental feedback from the November 2015 Paris terrorist attacks. Journal de Chirurgie Viscérale, 2017, 〈10.1016/j.jchirv.2017.07.007〉. 〈hal-01628491〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

66

Téléchargements de fichiers

10