, Le mot (graphique) recouvre l'unité de pensée : table, route, maison

, Le mot renferme deux unités de pensée : relire, cuillerée

, L'unité de pensée s'étend sur plusieurs mots : tout de suite

, L'étude de la phraséologie [?] a pour but d'habituer à « penser » les locutions comme le fait le sujet parlant sa langue maternelle (sic), c'est-à-dire synthétiquement. Pour y arriver, il faut combattre l'instinct étymologique, qui agit ici comme dans la décomposition des mots isolés, p.86, 1951.

. En-revanche and . Casser-sa-pipe-»-n'est-pas-À-«-casser, est pas non plus à « sa pipe » ce que « casser sa montre / voiture / télévision » est à « montre / voiture / télévision ». Autrement dit, l'expression « casser sa pipe » n'est pas compositionnelle parce qu'elle ne s'inscrit dans aucune série analogique disponible. Entre « planter un arbre » et « casser sa pipe », on peut évidemment concevoir toutes sortes de situations intermédiaires dans lesquelles une séquence s'inscrira dans un nombre plus ou moins limité de séries analogiques. La compositionnalité maximale n'est donc limitée que par les contraintes de sélection sémantiques des morphèmes

, Elle vise à permettre l'interprétation de structures sur le modèle d'autres structures (structures sources) et à permettre de produire de nouvelles structures sur le modèle de structures connues, disponibles, existantes. Elle s'applique systématiquement, au sens d'une tendance cognitive forte, avant d'être éventuellement récusée par le contexte. Elle pourra donc conduire un locuteur débutant en français à interpréter « casser sa pipe » sur le modèle de « casser sa montre », mais l'inadéquation de cette interprétation le conduira à renoncer à cette analogie et à trouver une autre solution. Par suite, il devra mémoriser la séquence comme une dénomination. Inversement, s'il est peu probable qu'un locuteur confirmé du français soit tenté d'interpréter rebelle sur le modèle de refaire / redire / recoudre

, Mais cette fonction régularisatrice de l'analogie s'exerce également sur un autre plan. Car une séquence phraséologique, prise comme une totalité, est elle-même susceptible de s'inscrire dans une série analogique, ou de produire une série analogique. Dans la phrase « Malgré ce qu'annonce Twitter, Fidel Castro, 85 ans, n'a pas encore cassé son cigare » 23 , la séquence « casser son cigare » se comprend par analogie avec le phrasème « casser sa pipe ». Le défigement peut donc être envisagé comme une situation dans laquelle une séquence est construite par analogie

, On l'aura compris, l'analogie, dans sa fonction régularisatrice

C. Bally, Traité de stylistique française, vol.1, 1909.

D. Hofstadter and . Fluid, Fluid Concepts and Creative Analogies. Computer Models of the Fundamental Mechanisms of Thought, Analogies Research Group, 1995.

O. Fischer, Grammaticalisation : unidirectional, non-reversible? The case of to before infinitive in English, Pathways of change : grammaticalization in, pp.149-169, 2000.

O. Fischer and M. Nänny, « Introduction. Iconicity as a creative force in language use, Form miming meaning, pp.p. XV-XXXVI, 1999.

D. Gentner, Structure-mapping : A theoretical framework for analogy, Cognitive Science, vol.7, pp.155-170, 1983.

D. Gentner and A. B. Et-markman, Structure-mapping in analogy and similarity, vol.52, pp.45-56, 1997.

D. Gentner, K. J. Holyoak, and K. B. , The Analogical Mind: Perspectives from Cognitive Science, 2001.

D. Gentner and L. Smith, Encyclopedia of Human Behavior, pp.130-136, 2012.

J. Haiman, Iconicity », in Encyclopedia of Cognitive Science, 2003.

«. Belle, . De-juliette, and . Nour, , 2013.

D. ;. Hofstadter, K. J. Holyoak, and B. N. Kokinov, Analogy as the core of cognition, The Analogical Mind : Perpectives from Cognitive Science, pp.116-144, 2001.

D. Hofstadter and E. Sander, L'Analogie, coeur de la pensée, 2013.

E. Itkonen, Analogy as Structure and Process, Approaches in linguistics, cognitive psychology and philosophy of science, 2005.

E. Sander, . L'analogie, L. Paris, and . 'harmattan, , 2000.

L. Mascherin, « Analyse morphosémantique de l'aspectuo-temporalite en français. Le cas du préfixe RE, 2007.

I. Mel'?uk, « La non-compositionnalité en morphologie linguistique, vol.26, pp.439-458, 2004.

P. Monneret, « L'iconicité comme problème analogique, Le Français Moderne, vol.1, pp.46-77, 2014.

P. Monneret, Monneret Ph. et Mejri S. (éds.), Langage et analogie 1, 2017.

M. Tomasello, The usage-based theory of language acquisition, Edith L. Bavin (éd.), pp.69-88, 2009.

M. Philippe and U. Paris-sorbonne,