Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

The impact of climate change and human management on the water cycle of China : dealing with uncertainties

Résumé : La modélisation hydrologique est un moyen pratique de quantifier les réactions du débit des rivières au changement climatique et à la gestion humaine de l’environment et de l’eau. Cependant, il existe des incertitudes à la fois dans les entrées des modèle s(par exemple, les variables atmosphériques) et les modèles eux même(par exemple, les structures de modèle et les paramètres de modèle), qui peuvent affecter la précision du modèle et les conclusions. En se concentrant sur différentes sources d'incertitude, cette thèse passe en revue les études antérieures et propose de nouvelles approches pour estimer et comparer les incertitudes avec leurs applications concentrées sur la Chine. Cette thèse propose d’abord une approche tridimensionnelle de la partition de la variance qui estime l’incertitude des multiples produits de précipitation de types différents. La nouvelle estimation utilise des informations complètes dans les dimensions temporelle et spatiale et constitue donc un indicateur plus complet pour l'évaluation de l'incertitude, en particulier pour plusieurs jeux de données. Cette thèse propose ensuite un cadre ORCHIDEE-Budyko permettant d'attribuer le biais de décharge entre la simulation du modèle (fournie par le modèle de surface ORCHIDEE) et les observations aux sources d'incertitude des variables atmosphériques et de la structure du modèle. Le cadre qualifie la possibilité d'incertitudes différentes avec l'hypothèse de Budyko basée sur des facteurs physiques et le soutien de littératures existante. Cette thèse passe enfin en revue les activités humaines et leur impact sur le débit des rivières en Chine, ainsi que les approches associées utilisées pour la quantification. L’impact humain qui a été quantifié par la différence entre le débit fluvial observé et celui qui a été naturalisé est ensuite comparé à des simulations multi-modèles conduites par différents forçages. Les résultats montrent que l’incertitude dans les variables atmosphériques (par exemple, les précipitations) est grande, en particulier pour les modèles de circulation générale (GCMs). L'incertitude des précipitations est très probablement supérieure à celle de l'incertitude du modèle. L'incertitude associée au débit modélisé avec différents forçages est supérieure à l'ampleur de l'impact humain pour la plupart des régions, en particulier dans le sud de la Chine, ce qui rend la la quantification de l'impact humain pour ces régions difficile. Cette compréhension des incertitudes dans le cycle naturel de l'eau et de la gestion que lui imposent les hommes est une condition préalable à toute tentative de modélisation des pressions anthropiques.
Complete list of metadatas

Cited literature [308 references]  Display  Hide  Download

https://pastel.archives-ouvertes.fr/tel-02388501
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Monday, December 2, 2019 - 1:07:06 AM
Last modification on : Friday, May 29, 2020 - 4:41:25 AM
Document(s) archivé(s) le : Tuesday, March 3, 2020 - 8:12:13 PM

File

77679_ZHOU_2018_archivage.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02388501, version 1

Citation

Xudong Zhou. The impact of climate change and human management on the water cycle of China : dealing with uncertainties. Meteorology. Université Paris-Saclay, 2018. English. ⟨NNT : 2018SACLX097⟩. ⟨tel-02388501⟩

Share

Metrics

Record views

384

Files downloads

125