Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La troisième personne du pluriel (indicatif présent) autour de Metz : une révolution paradigmatique

Résumé : La troisième personne du pluriel (P6) de l’indicatif présent fait l’objet d’un traitement particulier dans les variétés galloromanes de la région de Metz : contrairement aux autres dialectes lorrains, les dialectes de cette zone ne marquent pas P6 par un suffixe vocalique, ce qui a pour conséquence que la troisième personne du pluriel est soit homonyme des personnes du singulier, soit marquée par une base spécifique du pluriel. Cette situation étant précisément celle que connaît le français moderne (cf. ils aim-[ent] versus nous aim-ons, elles finiss-[ent] versus nous finiss-ons), nous supposons une influence du standard sur les variétés dialectales autour de Metz, où cette ville joue depuis longtemps un rôle de pivot dans la propagation à la fois du standard et du dialecte.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [24 references]  Display  Hide  Download

https://hal.sorbonne-universite.fr/hal-02372567
Contributor : Gestionnaire Hal-Su <>
Submitted on : Wednesday, November 20, 2019 - 2:45:38 PM
Last modification on : Monday, March 2, 2020 - 9:58:19 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-09-01

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

Citation

Marc Duval. La troisième personne du pluriel (indicatif présent) autour de Metz : une révolution paradigmatique. Langages, Armand Colin (Larousse jusqu'en 2003), 2019, N°215 (3), pp.57. ⟨10.3917/lang.215.0057⟩. ⟨hal-02372567⟩

Share

Metrics

Record views

56