Le fard des couleurs de rhétorique à la Renaissance - Sorbonne Université Access content directly
Journal Articles Exercices de rhétorique Year : 2020

Le fard des couleurs de rhétorique à la Renaissance

Abstract

L’ornement, en particulier lorsqu’il prend la forme de tropes, ment. Un tel constat, lui-même paradoxalement énoncé sous une forme métaphorique (la rhétorique est fleur, fard et couleurs), pousse certains auteurs de la Renaissance, notamment lorsqu’ils prétendent écrire une œuvre à substrat historique, à renoncer à aux tropes. C’est que les tropes, qui supposent une dissociation entre sens littéral et sens figuré, impliquent une fictionnalisation de l’énonciation : ils mentent, littéralement.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
rhetorique-1033.pdf (229.69 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03347735 , version 1 (17-09-2021)

Identifiers

Cite

Adeline Desbois-Ientile. Le fard des couleurs de rhétorique à la Renaissance. Exercices de rhétorique, 2020, 15, ⟨10.4000/rhetorique.1033⟩. ⟨hal-03347735⟩
51 View
45 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More