Sur une petite phrase « de » N. Sarkozy - Sorbonne Université Access content directly
Journal Articles Communication & langages Year : 2011

About a Sound Bite "by" Nicolas Sarkozy

Sur une petite phrase « de » N. Sarkozy

Abstract

In this article, sound bites are tackled from a pragmatic outlook. Sound bites belong to the more comprehensive category of “aphorism-making” —i.e. utterances that are not submitted to the logical system of text and genre. Then the author proceeds by introducing the concept of “panaphorisation” in order to describe the current state of the interconnected media system. As an example, the sound bite “Zapatero is not very smart” attributed to N. Sarkozy is studied. The author shows how this aphorisation has drifted from its original utterance —in this instance a conversation during a meal which was reconstructed by various witnesses— and the complexity of linguistic data and the instability of interpretations which are conflicting with the constraints of aphorism-making. Actually, the speaker of this aphorism —the “aphorism-maker”— is a discursive individual who is constructed and stabilized by the ethos of the media environment associated with aphorism-making.
Dans cet article, les petites phrases sont abordées d’un point de vue énonciatif. Après avoir rappelé que la petite phrase fait partie de la catégorie plus générale des « aphorisations », c’est-à-dire d’énonciations qui n’obéissent pas à la logique du texte et du genre de discours, l’auteur introduit le concept de « panaphorisation » pour désigner le fonctionnement spécifique des aphorisations dans la configuration médiatique actuelle où l’ensemble des médias sont interconnectés. Ce phénomène est ensuite illustré par l’étude d’une petite phrase attribuée à N. Sarkozy : « Zapatero n’est pas très intelligent ». Le fonctionnement de cette aphorisation diverge considérablement de celui de l’énonciation première, en l’occurrence une interaction orale au cours d’un repas, reconstituée par des témoins. La complexité des données linguistiques, l’instabilité des interprétations entrent en tension avec les contraintes de l’aphorisation. En dernière instance, le locuteur de cette aphorisation, son « aphoriseur », est un être discursif construit et stabilisé par les médias auquel est attribué l’ethos associé à l’aphorisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Une petite phrase de Sarkozy.pdf (591.89 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03983367 , version 1 (10-02-2023)

Licence

Attribution

Identifiers

  • HAL Id : hal-03983367 , version 1

Cite

Dominique Maingueneau. Sur une petite phrase « de » N. Sarkozy : Aphorisation et auctorialité. Communication & langages, 2011, 2 (168), pp.43-56. ⟨hal-03983367⟩
7 View
6 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More