Etude in-situ par Ellipsométrie en cellule liquide et Spectroscopie d’Impédance Electrochimique de revêtements hybrides pour la protection de l’alliage AA2024T3 - Sorbonne Université Access content directly
Conference Papers Year : 2018

Etude in-situ par Ellipsométrie en cellule liquide et Spectroscopie d’Impédance Electrochimique de revêtements hybrides pour la protection de l’alliage AA2024T3

Abstract

Les alliages d’aluminium sont actuellement très utilisés dans le domaine de l’aéronautique car ils permettent d’alléger les structures tout en leur conférant de bonnes propriétés mécaniques. Néanmoins, ils nécessitent au préalable un traitement de surface contre la corrosion. Des inhibiteurs à base de Cr(VI), très toxiques, sont aujourd’hui présents dans les revêtements anticorrosion et la réglementation européenne impose leur substitution par des produits moins nocifs. Dans ce cadre, les revêtements sol-gel sont d’excellents candidats pour remplacer ces inhibiteurs à base de chrome [1,2]. Le développement et l’optimisation de ces systèmes complexes nécessite des techniques d’analyses combinées pour caractériser simultanément les propriétés anticorrosion et l’évolution structurelle des revêtements en condition réelles (porosité, gonflement, hydrolyse…). Dans cette optique, nous avons développé une nouvelle approche analytique basée sur la combinaison de la Spectroscopie d’Impédance Electrochimique (SIE) [3] et de l'Ellipsométrie environnementale [4] appliquée aux revêtements sol-gel sur alliages. Pour coupler les avantages d’une couche pouvant faciliter la diffusion d’inhibiteurs de corrosion [5,6] à ceux d’une barrière dense et hydrophobe, des revêtements multicouches ont été réalisés par voie sol-gel. Dans un premier temps, la fonctionnalisation de couches mésoporeuses à base de silice a été étudiée afin d’améliorer leur résistance à l’hydrolyse. D’autre part, une étude sur des réseaux hybrides interpénétrés à base de silice, de zirconium et de méthacrylates a été réalisée. Les paramètres de synthèses, les conditions de dépôts par dip-coating ainsi que différents traitements post-dépôts (recuits thermiques ou suivi in-situ de la photo-polymérisation) ont été optimisés indépendamment pour chacune de ces couches. Le couplage de l’ellipsométrie en cellule environnementale et de la SIE nous a permis de suivre in-situ le comportement en milieu aqueux de ces revêtements ainsi que d’évaluer leurs propriétés barrières. Les informations obtenues grâce à ces deux techniques complémentaires permettent de perfectionner la compréhension des phénomènes de corrosion à l’interface et d’optimiser de façon rationnelle la synthèse de revêtements fonctionnels. Cette approche peut donc être appliquée à d’autres revêtements dont les comportements complexes en conditions d’usage ne sont pas toujours bien compris. Références : 1. D. Wang et al., Prog. Org. Coat. 64, 327–338 (2009) 2. M. L. Zheludkevich et al., J. Mater. Chem. 15, 5099 (2005) 3. M. L. Zheludkevich et al., Electrochimica Acta. 51, 208–217 (2005) 4. W. Ogieglo et al., Prog. Polym. Sci. 42, 42–78 (2015) 5. I. Recloux et al., Appl. Surf. Sci. 346, 124–133 (2015) 6. S. V. Lamaka et al., Electrochimica Acta. 52, 7231–7247 (2007)
No file

Dates and versions

hal-03993699 , version 1 (17-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03993699 , version 1

Cite

Elise Medina, Cedric Boissiere, Lionel Nicole, Mai T.T. Tran. Etude in-situ par Ellipsométrie en cellule liquide et Spectroscopie d’Impédance Electrochimique de revêtements hybrides pour la protection de l’alliage AA2024T3. Matériaux 2018, Nov 2018, Strasbourg (67), France. ⟨hal-03993699⟩
28 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More