Keeping distance or getting closer: How others' emotions shape approach-avoidance postural behaviors and preferred interpersonal distance - Sorbonne Université Access content directly
Journal Articles PLoS ONE Year : 2024

Keeping distance or getting closer: How others' emotions shape approach-avoidance postural behaviors and preferred interpersonal distance

Garder ses distances ou se rapprocher : comment les émotions des autres influencent les comportements posturaux d'approche et d'évitement et la distance interpersonnelle préférée

Abstract

Understanding the influence of emotions on social interactions is important for a global understanding of the dynamics of human behavior. In this study, we investigated the interplay between emotions, spontaneous approach or avoidance tendencies, and the regulation of interpersonal distance. Fifty-seven healthy adults participated in a three-part experiment involving exposure to approaching or withdrawing emotional faces (neutral, happy, sad, fearful, disgusted, angry). The sequence began with an initial computerized stop-distance task, followed by a postural task in which participants' approach or avoidance tendencies were quantified via center of pressure (CoP-Y) displacements on a force platform, and concluded with a final computerized stop-distance task. Our findings revealed a gradient in postural responses, with the most forward CoPY displacements for neutral and happy faces, indicative of approach tendencies. These were followed by lesser forward displacements for sad and fearful faces, and most pronounced backward displacements for disgusted and angry faces, indicating avoidance. Furthermore, we observed modulations in participants' preferred interpersonal distance based on emotional cues, with neutral and happy faces associated with shorter distances, and disgusted and angry faces linked to larger distances. Despite these similar results, no direct correlation was found between CoPY and preferred interpersonal distance, underscoring a dissociation between spontaneous and voluntary social behaviors. These results contribute to a better understanding of how emotional expressions shape social interactions and underscore the importance of considering emotional cues, postural action tendencies, and interpersonal distance in facilitating successful social interactions.
Comprendre l'influence des émotions sur les interactions sociales est important pour une compréhension globale de la dynamique du comportement humain. Dans cette étude, nous avons étudié l'interaction entre les émotions, les tendances spontanées à l'approche ou à l'évitement et la régulation de la distance interpersonnelle. Cinquante-sept adultes en bonne santé ont participé à une expérience en trois parties impliquant l'exposition à des visages émotionnels qui s'approchent ou se retirent (neutres, heureux, tristes, craintifs, dégoûtés, en colère). La séquence commençait par une première tâche informatisée de distance d'arrêt, suivie d'une tâche posturale dans laquelle les tendances d'approche ou d'évitement des participants étaient quantifiées par des déplacements du centre de pression (CoP-Y) sur une plate-forme de force, et se terminait par une dernière tâche informatisée de distance d'arrêt. Nos résultats ont révélé un gradient dans les réponses posturales, avec les déplacements du CoP-Y les plus avancés pour les visages neutres et heureux, indiquant des tendances à l'approche. Les déplacements vers l'avant sont moindres pour les visages tristes et craintifs, et les déplacements vers l'arrière les plus prononcés pour les visages dégoûtés et en colère, ce qui indique une tendance à l'évitement. En outre, nous avons observé des modulations dans la distance interpersonnelle préférée des participants en fonction des indices émotionnels, les visages neutres et joyeux étant associés à des distances plus courtes, et les visages dégoûtés et en colère à des distances plus grandes. Malgré ces résultats similaires, aucune corrélation directe n'a été trouvée entre le CoPY et la distance interpersonnelle préférée, soulignant une dissociation entre le CoPY spontané et la distance interpersonnelle préférée.
Fichier principal
Vignette du fichier
Lebert2024_Keeping distance or getting closer.pdf (1.55 Mo) Télécharger le fichier
Origin Publication funded by an institution

Dates and versions

hal-04435819 , version 1 (02-02-2024)

Identifiers

Cite

Angélique Lebert, Dorine Vergilino-Perez, Laurence Chaby. Keeping distance or getting closer: How others' emotions shape approach-avoidance postural behaviors and preferred interpersonal distance. PLoS ONE, 2024, pp.1-19. ⟨10.1371/journal.pone.0298069⟩. ⟨hal-04435819⟩
28 View
22 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More