Lignes de Faye - Sorbonne Université Access content directly
Preprints, Working Papers, ... Year : 2013

Lignes de Faye

David Aubin

Abstract

Basée sur des sources d'archives importantes et détaillées, cet article étudie, au niveau des pratiques, les opérations de mesure de différences de longitude entre Greenwich et Bruxelles en 1853 et entre Paris et Greenwich en 1854. Les principaux acteurs de ces travaux sont George Biddell Airy, Edwin Dunkin, Adolphe Quetelet, François Arago, Ernest Laugier, Urbain Le Verrier et Hervé Faye. Notre thèse est que la vision d'une science qui étend son réseau d'observation sur le globe en prenant appui sur les réseaux de navigation intercontinentaux, sur les chemins de fer et les lignes télégraphiques s'accomplit surtout par la mise au pas de l'observateur et, par-delà, de l'homme lui-même. Ce n'est pas tant l'observateur individuel qui est banni par la pure technique pure. Mais, si on peut avoir l'impression que l'observateur disparaît, ce n'est qu'au prix d'une distribution radicale de l'acte d'observer entre savants et techniciens, entre instruments et dispositifs sociaux de standardisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Aubin_Lignes-de-Faye_2.pdf (256.64 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-00839897 , version 1 (01-07-2013)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00839897 , version 1

Cite

David Aubin. Lignes de Faye : La jonction télégraphique Greenwich-Bruxelles-Paris, 1853-1854. 2013. ⟨hal-00839897⟩
159 View
446 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More