Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La place de la physicochimie en urologie et en néphrologie : le bilan de 10ans de collaboration entre physiciens, chimistes et praticiens hospitaliers

Résumé : Introduction: Les calcifications pathologiques rénales qu’elles s’apparentent à des concrétions ou à des calcifications tissulaires impliquent de savoir déterminer correctement les composés chimiques qui les composent afin de porter un diagnostic menant à une prise en charge adéquate. Le but de cet article de revue est de dépeindre les techniques physicochimiques aptes à réaliser cette caractérisation structurale et chimique à l’échelle du micromètre et de montrer leur insertion au sein même de l’hôpital. Méthode: Les résultats acquis ces dix dernières années utilisant des techniques de caractérisation de laboratoire ou spécifiques aux grands instruments comme le synchrotron Soleil ou le laboratoire Léon-Brillouin sont présentés. Leur pertinence dans l’activité du clinicien a été examinée. Résultats: Le rôle des éléments traces dans la pathogenèse des calculs rénaux au travers de données acquises par fluorescence X est discuté. Si leurs propriétés catalytiques ne sont pas confirmées par les données expérimentales, l’analyse fine a dévoilé certaines particularités intéressantes concernant les teneurs en Zn des deux composés d’oxalate de calcium, i.e. whewellite et weddellite. En effet, les calculs de weddellite présentent des bipyramides aux angles et arêtes vifs susceptibles d’induire une inflammation tissulaire. L’analyse morphoconstitutionnelle des biopsies rénales dévoile une grande diversité chimique puisque 22 corps différents ont été identifiés. Cette diversité indique que les méthodes de coloration dont l’anatomopathologiste dispose sont insuffisantes pour caractériser ces corps. Enfin, nous énumérons différentes problématiques abordées par les grands instruments et définies par le clinicien. Conclusion: La complexité structurale et la diversité chimique des calcifications pathologiques invitent à la mise en œuvre de techniques de caractérisation physicochimiques. Seule cette approche permet au clinicien la pose d’un diagnostic fiable et donc une prise en charge adéquate du patient.
Complete list of metadatas

Cited literature [41 references]  Display  Hide  Download

https://hal.sorbonne-universite.fr/hal-01371949
Contributor : Gestionnaire Hal-Upmc <>
Submitted on : Monday, September 26, 2016 - 4:19:06 PM
Last modification on : Friday, March 27, 2020 - 3:15:55 AM

File

Bazin_La_place_de_la.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

Citation

Dominique Bazin, Emmanuel Letavernier, J.-P. Haymann, P. Méria, Michel Daudon. La place de la physicochimie en urologie et en néphrologie : le bilan de 10ans de collaboration entre physiciens, chimistes et praticiens hospitaliers. Progrès en Urologie, Elsevier Masson, 2016, 26 (11-12), pp.608-618. ⟨10.1016/j.purol.2016.08.019⟩. ⟨hal-01371949⟩

Share

Metrics

Record views

539

Files downloads

585