La Résonance Magnétique Nucléaire: une technique pour l'étude des ciments - Sorbonne Université Access content directly
Journal Articles Bulletin de Liaison des Laboratoires des Ponts et Chaussées Year : 1995

La Résonance Magnétique Nucléaire: une technique pour l'étude des ciments

Abstract

La résonance magnétique nucléaire à haute résolution en phase solide du silicium 29Si est utilisée pour étudier la prise du ciment. Le principe de la méthode est rappelé. Elle permet d'accéder a la connectivité des tétraèdres SiO4 dans les silicates et, ainsi, de distinguer les monomères, les dimères, les chaînes linéaires et les polymères tridimensionnels. L'hydratation du ciment Portland peut être suivie dès les premiers instants du gâchage. Les effets de la température, d'adjuvants, d'ajouts de fumées de silice peuvent être observés. Il en est de même de la carbonatation. Il a été ainsi montré que du silicate tricalcique anhydre subsiste deux mois après la mise en contact avec l'eau. Les hydrates sont majoritairement à chaines courtes. Des perspectives ouvertes par cette méthode de recherche non perturbative sont explicitées.
Fichier principal
Vignette du fichier
1995_Zanni_HAL.pdf (1.77 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02319359 , version 1 (04-03-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02319359 , version 1

Cite

Hélène Zanni, Racha Rassem-Bertolo, Lorenzo Fernandez, Sylvie Masse, Pedro Nieto. La Résonance Magnétique Nucléaire: une technique pour l'étude des ciments. Bulletin de Liaison des Laboratoires des Ponts et Chaussées, 1995, 195, pp.61-72. ⟨hal-02319359⟩
223 View
118 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More