La stratégie africaine d’Alcan (futur Rio Tinto Alcan) - Sorbonne Université Access content directly
Journal Articles Mondes et Cultures Year : 2020

La stratégie africaine d’Alcan (futur Rio Tinto Alcan)

Abstract

Séance de l'Académie des Sciences d'Outre-Mer L'Aluminium et l'Afrique : levier de développement ou instrument de l'emprise économique néo-coloniale ? Dominique BARJOT Professeur émérite d'Histoire économique contemporaine Sorbonne Université Vice-président de la Section 2-Sciences politiques et administratives Le caractère fortement international de l'industrie de l'aluminium s'explique par la dispersion géographique des mines de bauxite, des sources d'énergie électrique à bas prix et des marchés de consommation pour les produits intermédiaires ou finis 1. Depuis sa création, Aluminium of Canada (Alcan) est étroitement liée au marché mondial 2. L'entreprise a appuyé sa croissance sur la dimension internationale de ses opérations. Avant son rachat par Rio Tinto en 2007, l'entreprise comptait 65000 employés et 319 usines situées dans 59 pays différents 3. Alcan tire son origine et doit son existence à l'entreprise américaine Alcoa. Fondée en 1888, Alcoa avait pour but de produire de l'aluminium par électrolyse. Roy Hunt, Arthur Vining Davis et Charles Martin Hall collaborent de façon efficace aux débuts de la société. L'importance de l'électricité dans sa fabrication de l'aluminium pousse Davis à s'intéresser au Canada, où il est possible de l'obtenir à bas prix, d'où la création, en 1925, de l'usine géante d'Arvida et, surtout, la constitution, en 1928, d'Aluminium Limited, entreprise canadienne ayant pour vocation de développer les affaires à l'échelle mondiale. En 1950, par application du Sherman Act, les actionnaires d'Alcan doivent se départir de leurs actions d'Aluminium Limited, qui devient indépendante. De fait, Aluminium Ltd devient, de façon progressive, de plus en plus canadienne : le pourcentage des actions détenues par les Canadiens passes de 15,1% en 1950 à 55% en 1972. La période 1950-1989 correspond à la grande percée internationale d'Alcan 4. Vers 1990, se produit un tournant très clair : avant, l'on observe une croissance soutenue du chiffre d'affaires TTC, du résultat brut d'exploitation et de la marge brute d'autofinancement ; ensuite se produit une baisse du chiffre d'affaires TTC et, de façon lus marquée, du résultat brut d'exploitation. Deux points seront abordés ici : Alcan, la montée d'une multinationale (1950-1989) ; Alcan, un intérêt précoce pour l'Afrique.
Fichier principal
Vignette du fichier
LA STRATEGIE AFRICAINE D'ALCAN.pdf (171.91 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Licence : ETALAB - Open licence

Dates and versions

hal-04001480 , version 1 (22-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04001480 , version 1

Cite

Dominique Barjot. La stratégie africaine d’Alcan (futur Rio Tinto Alcan). Mondes et Cultures, 2020, Tome LXXX (1-2-3-4), p. 230-239. ⟨hal-04001480⟩
12 View
26 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More