De l’opéra au cinéma muet : le paradoxe du "Chevalier à la rose" de Richard Strauss - Sorbonne Université Access content directly
Conference Papers Year : 2018

De l’opéra au cinéma muet : le paradoxe du "Chevalier à la rose" de Richard Strauss

Abstract

Présentation et analyse d'un paradoxe, la transposition au grand orchestre d'un opéra, par essence vocal, dans le cadre d'un film à l'époque du cinéma muet (1926). Opéra extrêmement célèbre, aux mélodies entêtantes, "Le Chevalier à la rose" (1911) a fait l'objet d'une superproduction cinématographique d'un film muet. Il est intéressant de voir comment Strauss arrange son oeuvre pour la faire correspondre aux impératifs du cinéma muet.
No file

Dates and versions

hal-04029220 , version 1 (14-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04029220 , version 1

Cite

Jean-Jacques Velly. De l’opéra au cinéma muet : le paradoxe du "Chevalier à la rose" de Richard Strauss : Le grand orchestre au service de la vocalité dans un film muet. Le Chevalier à la rose de Richard Strauss : de l’opéra (1911) au film muet (1926), Sorbonne-Université, IReMus, Grimoire, Jan 2018, Paris, France. ⟨hal-04029220⟩
9 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More