Vers une meilleure compréhension des liens entre émotion et posture : rôle des traits individuels dans les tendances à l'action - Sorbonne Université Access content directly
Theses Year : 2021

Towards a better understanding of the links between emotion and posture: the role of individual traits in action tendencies

Vers une meilleure compréhension des liens entre émotion et posture : rôle des traits individuels dans les tendances à l'action

Abstract

Social interactions involve the perception, production and integration of many social signals and depend in part on the value that each individual places on these signals, in relation to their individual goals and motivations. While facial expression and gaze direction provide information about the intentions and emotional states of others and are a vehicle for pro-social behaviour, interpersonal distance must be continuously adjusted to the emotional states of others and plays a crucial role in our social interactions. These different social signals are central to emotional processing and have a ’motivational’ function, preparing the organism to act through action tendencies such as approach or avoidance. In this context, the aim of this thesis is to integrate emotions into the Perception-Action loop as predispositions to act and to examine how individual personality traits may modulate these relationships. The interest of the work presented in this thesis is both focused on the motor and the perceptual level. 1) On the motor level : to quantify action tendencies through posturographic measures. Such measures allow us to take into account both global postural stability and approach and avoidance behaviours in response to different social stimuli (faces combining different facial expressions, deviated or direct gaze and approach and withdrawal movements, emotional videos). 2) On the perceptual level : to assess how interpersonal distance adjustment or judgement of the extent of gaze directions directed towards oneself vary as a function of the others’ facial expressions. Overall, the present thesis suggests that 1) on the motor level, postural stability depends on both the complexity and dynamic nature of the stimulus, as well as the combination of social- emotional cues. Furthermore, action tendencies depend on the emotions and movement of others, including approach behaviour in response to happy, sad or fearful faces, freezing behaviour in response to disgusted faces, and avoidance behaviour in response to angry faces, 2) on the perceptual level, the adjustment of interpersonal distance and judgement of the extent of gaze directions depend on the emotion of others. However, individual traits modulate both perceptual and action effects to a moderate degree. This thesis also presents a clinical component that sheds light on the links between emotion and posture in children and adolescents with a posterior fossa arachnoid cyst, which by its potentially compressive aspect on the cerebellum, affects motor, cognitive and socio-emotional processes. Our data revealed two distinct neuropsychological profiles : a first profile where the patient presented difficulties essentially on the postural level without major socio-emotional difficulties, and a second profile where the patient combined postural, as well as socio-emotional and behavioural difficulties. In conclusion, this thesis offers new perspectives on the links between emotions and posture in social interactions that could be relevant for clinical investigations considering the relationships between motor and socio-emotional disturbances.
Les interactions sociales impliquent la perception, la production et l’intégration de nombreux signaux sociaux et dépendent en partie de la valeur attribuée à ces signaux par chaque individu au regard de ses objectifs et motivations individuels. Si l’expression faciale et la direction du regard renseignent sur les intentions et les états émotionnels d’autrui et sont un vecteur du comportement pro-social, la distance interpersonnelle doit être ajustée en permanence en fonction des états émotionnels d’autrui et joue un rôle capital dans nos interactions sociales. Ces différents signaux sociaux sont au cœur du traitement émotionnel et ont une fonction ’motivationnelle’, préparant l’organisme à agir par des tendances à l’action telles que l’approche ou l’évitement. Dans ce contexte, l’objectif de cette thèse est d’intégrer les émotions dans la boucle Perception- Action en tant que prédispositions à agir et d’examiner comment les traits individuels de person- nalité peuvent moduler ces relations. L’intérêt des travaux présentés dans cette thèse est double : 1) sur le plan moteur, quantifier les tendances à l’action par des mesures posturographiques. De telles mesures permettent de prendre en compte à la fois la stabilité globale posturale et les comportements d’approche et d’évitement face à différents stimuli sociaux (visages combinant différentes expressions faciales, regard dévié ou direct et mouvement d’approche et de retrait, vidéos émotionnelles), 2) sur le plan perceptif, évaluer comment l’ajustement de la distance interpersonnelle ou le jugement de l’étendue des directions de regard dirigé vers soi varient en fonctions des expressions faciales d’autrui. Globalement, la présente thèse suggère que 1) sur le plan moteur la stabilité posturale dépend à la fois de la complexité et du caractère dynamique de la stimulation, ainsi que de la combinaison des indices socio-émotionnels ; les tendances à l’action dépendent des émotions et du mouvement d’autrui, se traduisant notamment par un comportement d’approche face à des visages de joie, tristesse ou peur, un comportement de freezing en réponse à des visages de dégoût et un comportement d’évitement face à des visages de colère, 2) sur le plan perceptif, l’ajustement de la distance interpersonnelle et le jugement de l’étendue des directions de regard dirigé vers soi dépendent de l’émotion d’autrui. Les traits individuels modulent de façon toutefois modérée les effets tant sur le plan de la perception que de l’action. Cette thèse présente également un volet clinique apportant un éclairage sur les liens entre émotion et posture chez des enfants et des adolescents porteurs d’un kyste arachnoïdien de la fosse postérieure, qui par son aspect potentiellement compressif sur le cervelet, affecte les processus moteurs, cognitifs et socio- émotionnels. Nos données ont permis de faire émerger deux profils neuropsychologiques distincts : un premier profil où le patient présentait des difficultés essentiellement sur le plan postural sans difficultés socio-émotionnelles majeures, et un deuxième profil où le patient associait des difficultés à la fois posturales, ainsi que socio-émotionnelles et comportementales. En conclusion, cette thèse offre de nouvelles perspectives sur les liens entre les émotions et la posture dans les interactions sociales qui pourraient notamment être pertinentes pour des investigations cliniques prenant en compte les relations entre des perturbations des systèmes moteur et socio-émotionnel.
Fichier principal
Vignette du fichier
Manuscrit_These_AngeliqueLebert prH.pdf (11.68 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03991417 , version 1 (16-02-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03991417 , version 1

Cite

Angélique Lebert. Vers une meilleure compréhension des liens entre émotion et posture : rôle des traits individuels dans les tendances à l'action. Psychologie. Université de Paris / Université Paris Descartes (Paris 5), 2021. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03991417⟩
74 View
160 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More