« A reality that almost amounts to illusion » - Sorbonne Université Access content directly
Journal Articles Sillages Critiques Year : 2012

« A reality that almost amounts to illusion »

Abstract

FRANÇAISENGLISH La description que Walter Pater fait de La Joconde dans The Renaissance (1873) donne une dimension symbolique à un tableau qui, pourtant, est aussi une imitation fidèle d'une personne réelle. Léonard de Vinci a doté son portrait de la beauté et de la vie en se posant en rival de la nature et en faisant de la jeune femme l'incarnation d'un idéal-celui de la Renaissance, dont l'attachement à l'expérience et aux sens trouve un écho dans l'esprit de modernité fin-de-siècle. Le passage de l'imitation au symbole est préparé par la perspective des couleurs, en particulier le sfumato, jeu de lumières et d'ombres inauguré par Vinci, qui semble couvrir la toile d'un voile opaque. Par ce procédé, le peintre exprime sa quête d'harmonie et de fécondité dans le cosmos, sens qui est détourné, selon l'interprétation décadente de Pater, en une image funèbre et diabolique.
Fichier principal
Vignette du fichier
a reality that almost amounts to illusion.pdf (306.29 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03939319 , version 1 (14-01-2023)

Identifiers

Cite

Martine Lambert-Charbonnier. « A reality that almost amounts to illusion ». Sillages Critiques, 2012, 14, ⟨10.4000/sillagescritiques.3321⟩. ⟨hal-03939319⟩
4 View
11 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More